Secrets de salon


La beauté, plus forte que la maladie

7 juin 2016
A A

Le cancer a touché 385 000 personnes en France en 2015. Le corps souffre et change à cause de la maladie. Les priorités aussi. Pourtant, se sentir digne, ne pas avoir peur du regard des autres et prendre soin de soi aident à affronter la maladie. Sans tabou, Charlotte Husson et Marta Bassols ont décidé d’accompagner chacune à leur manière les malades du cancer dans leurs rituels beauté.

K fighting kit : des kits de beauté à recevoir chez soi

Charlotte Husson a 30 ans. Parisienne, styliste, illustratrice, mais pas seulement. En rémission depuis 2014, Charlotte a décidé de créer son blog. Parce que s’il est impossible de tout maîtriser quand on est malade, « on peut au moins maîtriser l’image qu’on renvoie de soi. Sa beauté, sa dignité, c’est fondamental pour livrer le combat », lance-t-elle fièrement.

Charlotte The Fighting Kit photo 1
Charlotte Hussson du blog Mister K Fighting Kit . Crédits photo : Charlotte Husson

Déterminée à ne pas changer, Charlotte a continué à prendre soin d’elle malgré son cancer de l’ovaire, qu’elle surnomme « Mister K » comme pour mieux le personnifier et le combattre. Elle a adapté ses rituels aux changements vécus par son corps à cause des traitements et partage aujourd’hui ses conseils et astuces sur son blog Mister K fighting kit. En réponse au soutien qu’elle a reçu de la part d’autres malades du cancer, parfois eux-mêmes démunis face à cette réalité, Charlotte a créé 4 kits beauté vendus sur son blog pour les aider à prendre soin d’eux : un kit pieds et mains, un kit cheveux et sourcils, un kit visage et corps et un kit spécifique aux hommes. Chacun des kits se compose de produits spécialisés et de tutoriels afin d’apprendre à se sublimer malgré les traitements.

Les 4 kits du blog Mister K Fighting Kit. Crédits photo: Charlotte Husson
Les 4 kits du blog Mister K Fighting Kit. Crédits photo: Charlotte Husson

Salon La Tulaxula : savoir prendre soin de sa perruque 

À Barcelone, le salon La Tulaxula  est spécialisé en prothèses capillaires. Marta Bassols, qui propose à la vente des perruques de grande qualité, organise une fois par mois un atelier gratuit pour apprendre à prendre soin de sa perruque et de son cuir chevelu fragilisé. Pour elle, il est important d’accompagner les malades dans la globalité.

Crédits photo : Le salon Taxula
Crédits photo : Salon La Tulaxula

Elle collabore avec les grands centres médicaux de Barcelone, ainsi qu’avec l’association Oncolliga  qui récupère des perruques pour les offrir aux gens aux moyens modestes. Par ailleurs, Marta, s’emploie à restaurer des perruques, un savoir-faire qui lui vient de son ancienne activité, quand elle fabriquait des perruques pour de célèbres théâtres espagnols…

Crédits photo : latulaxula
Crédits photo : latulaxula

Voici quelques-uns de ses conseils pour entretenir sa perruque : « quelle que soit la perruque, je recommande de ne pas la laver dans un lavabo, entre ses mains. Mieux vaut utiliser le moule sur lequel elle repose, cela évite que les cheveux rentrent à l’intérieur du tulle. Je déconseille également de la laver trop souvent, une fois par mois suffit, précise-t-elle. Si vous faites le choix d’une perruque synthétique, choisissez une coupe qui s’arrête au-dessus des épaules. Comme la fibre synthétique supporte mal le frottement, cela évitera qu’elle s’abîme aux pointes. Ne la soumettez jamais à une source de chaleur du type sèche-cheveux, fer à lisser ou eau chaude. Enfin, n’hésitez pas à poser un masque hydratant spécifique pendant 30 minutes après l’avoir lavée pour lui redonner de la souplesse. Si la perruque est en cheveux naturels, la coupe peut être longue, elle ne craint pas de s’abîmer, mais pour une question de praticité, je conseille de choisir une coupe plutôt courte. Pour la laver, les produits cosmétiques classiques ne servent à rien, il faut absolument utiliser des soins spécifiques. Veillez ensuite à poser un masque après le shampoing. »

Mettre l’art de l’entretien de la perruque à la portée de toutes, c’est avant tout aider celles qui le souhaitent à se battre contre la maladie avec deux armes redoutables : la beauté et l’estime de soi.

Carine VALETTE