they innovate


Hair Tech

25 août 2015
A A

L’ère du numérique n’épargne aucun domaine et les nouvelles technologies font leur entrée dans le monde de la coiffure. Éclairage sur un métier initialement artisanal en passe de s’emparer du 2.0.

 Anne-Caroline Paucot anime conférences et ateliers sur les métiers du futur. Lors de ces rencontres, elle demande régulièrement à ses interlocuteurs quel métier, selon eux,  n’évoluera jamais. La réponse est invariablement la même : la coiffure. « Nombreux sont ceux qui pensent que ce métier artisanal ne sera pas revisité par les nouvelles technologies numériques. Grossière erreur ! », explique-t-elle.

 Des coiffeurs 2.0

La recherche travaille pourtant à de nombreuses applications qui pourraient, à plus ou moins long terme, révolutionner le métier. La première avancée concerne l’entrée du numérique dans les salons. Logiciels de gestion de clientèle ou de stocks produits, plateformes de prise de rendez-vous en ligne et rappel automatique de l’horaire par SMS se développent très rapidement. Présente en juin dernier au Salon Futur en Seine, la société AGT Digital propose aux coiffeurs une nouvelle manière de se former à distance grâce à  Hair Teach 3D. Cette application permet de suivre des tutoriels puis de se faire la main sur des modèles en réalité augmentée avant de tester la technique sur ses propres clients.

 La réalité augmentée au service de la coiffure

De son côté, Panasonic a présenté en 2014 un miroir intelligent. Equipé de caméras et d’un système de reconnaissance faciale, il permettrait de visualiser le client avec différents modèles de coupes et d’anticiper le résultat avant qu’une seule mèche ne soit coupée ou colorée. Aaron Dorn, coiffeur studio britannique et ancien informaticien, s’enthousiasme pour ces nouvelles inventions : « Durant la consultation, ces miroirs aideront certainement les coiffeurs à mieux comprendre les désirs du client, car c’est souvent d’une incompréhension que naissent les mauvaises expériences et les clients insatisfaits. »

 Au salon comme dans un jeu vidéo

James Bremner, consultant en marketing pour les salons à New York, imagine comment la technologie Kinect mise au point par Microsoft pour ses Xbox – qui permet de contrôler les jeux vidéo sans manettes – pourrait s’appliquer dans les salons. Un client passe la porte, il est reconnu, salué sur un écran disposé à la réception, son profil s’affiche, ainsi que les produits les mieux adaptés pour ses cheveux, éventuellement avec une réduction, sa boisson préférée est déjà en préparation. James Bremner, ajoute que les informations concernant le client pourront s’afficher sur le miroir et que le coiffeur pourra les contrôler d’un geste sans même toucher l’écran. « Ces évolutions émergeantes sont à la base de nouveaux business modèles créatifs qui permettront aux coiffeurs de se concentrer pleinement sur leur client, » explique-t-il.

 Aujourd’hui dans les salons de coiffure, la science revisite l’artisanat, la modernité rejoint le savoir-faire ancestral, la technologie accompagne l’esthétique. Résultat : l’excellence se trouve au bout des doigts de nos coiffeurs.

Crédits photo ©AGT Digital